Comment réduire son impact polluant généré par les mails ?

Elle est invisible et pourtant elle existe bel et bien : l’empreinte carbone générée par les mails ! On y pense rarement car on ne la voit pas et elle n’est pas concrète ou tangible mais cette pollution représente à elle seule quelque 400 millions de tonnes de CO2 rejetées par an !
Essayons de comprendre comment et pourquoi ça fonctionne et ce que l’on peut faire pour y remédier…

Mails et centres d’hébergement : un cocktail énergivore

Les centres d’hébergement de données, aussi appelés “datacenters”, permettent de stocker les données qui voyagent à travers nos mails. Malheureusement, ces centres d’hébergement nécessitent beaucoup (beaucoup) d’énergie pour fonctionner, et bien souvent cette énergie n’est pas renouvelable et produite en masse… Nos mails sont donc susceptibles de voyager plusieurs milliers de kilomètres à travers le monde et à travers de nombreux serveurs avant d’arriver à destination : plus de machines = plus de CO2 rejeté !

Un mail génère en moyenne 4 grammes de CO2 !

D’ailleurs, saviez-vous qu’un mail génère en moyenne 4 grammes de CO2 ? Cela peut grimper jusqu’à 50 grammes si le mail contient des pièces jointes volumineuses…

Mais alors comment y remédier ? Ou au moins essayer de réduire notre impact polluant provoqué par les mails ?

3 astuces pour réduire l’empreinte carbone de ses mails

Trier ses mails

Une partie de la pollution provoquée par nos mails provient du stockage de ceux-ci. Si vous avez 5 ou 5 000 mails dans votre boîte de réception, l’énergie utilisée pour les stocker ne sera forcément pas la même.


Alors c’est parti ! On crée des dossiers et on classe les mails importants à garder (si vous êtes adeptes du tri -comme nous- on vous jure que ça peut même être satisfaisant ou relaxant ! Bon à condition de ne pas avoir 15 000 mails à classer…).
Et pour tous les mails qui ne servent plus : direction la corbeille ! Que l’on n’oublie pas de vider bien sûr pour éviter le stockage inutile.

Se désabonner des listes d’emailings promotionnels

Mais si, vous savez, ces marques qui vous envoient 3 mails par semaine pour vous informer de leur dernière promo ou pour vous souhaiter votre anniversaire ! Lorsque l’on consomme un produit ou un service sur Internet, les marques se font un malin plaisir à garder notre adresse mail bien au chaud pour nous bombarder et donc nous inciter à consommer… Alors, la prochaine fois que vous recevez un mail comme ça et que vous vous dites en le supprimant “Marre de ce site qui spame ma boîte mail”, sachez que tout au bas de ce mail, dans les toutes petites lignes (il est recommandé d’avoir une bonne vue pour effectuer cette opération), vous avez la possibilité de vous désabonner de leur liste d’emailing !

Choisir un service de messagerie plus vert

Pour compenser en partie l’empreinte carbone que l’on laisse à cause de nos mails, il est possible d’opter pour un service de messagerie plus vert, qui reverse une partie de ses bénéfices à des projets pour l’environnement, comme Ecomail par exemple !
Certains services de messagerie proposent également de stocker vos données dans des centres d’hébergement alimentés par de l’énergie verte…

Vous avez des astuces à partager pour réduire notre empreinte carbone générée par nos mails ? Partagez-les avec nous !

Sources : https://www.ecomail.fr/blog/article/les-datacenter-et-la-pollution
https://www.futura-sciences.com/planete/questions-reponses/eco-consommation-empreinte-carbone-e-mail-10840/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s